J'apprends à gérer mon stress

Société :
stressés de plus en plus jeunes

Passer du confort de la vie familiale aux aléas d’une vie étudiante peut en déstabiliser plus d’un et générer du stress. Anxiété, insomnies, maux de tête, dépression, comportements à risque… Les conséquences physiques et psychologiques du stress sont multiples et touchent de plus en plus les jeunes.

Pourquoi cette catégorie d’âge est-elle plus affectée et comment y remédier ?

La majorité des jeunes sont stressés 

Selon une étude menée par IPSOS1, les jeunes sont nettement plus stressés, déprimés et en manque de sommeil que les autres catégories d’âge. Ainsi, 53 % des moins de 25 ans et 52 % des 25 à 34 ans déclarent subir un « stress élevé » contre seulement 24 % chez les plus de 65 ans.

En conséquence, ils sont également les plus nombreux à être touchés par la dépression et à avoir une mauvaise qualité de sommeil.

Le risque des comportements de compensation

Outre la précarité financière, le manque de temps, l’hyper-connexion et la compétition (course à l’embauche, examens, etc.) seraient les principaux responsables de cette sensation de stress permanent (à différencier de ce qu’on appelle le « bon » stress), et ce d’autant plus que plusieurs situations stressantes se chevauchent dans le temps.

Devant la difficulté d’assumer quotidiennement ce stress chronique, les jeunes sont susceptibles d’adopter des comportements de compensation2 tels que la consommation excessive d’alcool ou de tabac : 40 % des 15-25 ans sont des fumeurs réguliers3 et 25 % reconnaissent avoir bu au moins six verres en une seule occasion au cours du mois écoulé4.

Comment s’en sortir ?

Le stress chronique entraîne de nombreux problèmes de santé (troubles digestifs, dépression, carences nutritionnelles, risques cardio-vasculaires etc.) générant du stress à leur tour. Pour parvenir à se sortir de cette spirale négative, il est impératif de puiser jusqu’aux sources du stress et de changer de comportement ou de pensée. Le stress ne disparaîtra pas en prenant des médicaments, il est donc important de faire un bilan et de se fixer des objectifs raisonnables.

L’une des mesures incontournables pour éloigner le stress est de changer d’organisation de manière à ne plus être écrasé par une foule de projets en même temps et à réussir à concilier le travail, les examens, les sorties et la vie amoureuse tout en prenant soin de soi.

Découvrez notre brochure "Coeur et stress"

Sources :

  1. Ipsos France, Comment les jeunes Français basculent-ils dans le stress et le surpoids ?

  2. Kaufman J, Charney D. Comorbidity of mood and anxiety disorders. Depress Anxiety. 2000; 12 Suppl 1:69-76. Synthèse de recherches.

  3. Le tabagisme chez les jeunes en France

  4. Etude de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) « Baromètre Santé INPES »