Je dis non au tabac

Le rôle de la nicotine :
créer la dépendance

La nicotine est essentiellement responsable de la dépendance tabagique et c’est la raison pour laquelle elle est largement utilisée dans l’aide au sevrage tabagique.

Par contre, ses effets cardio-vasculaires sont volontiers surestimés et doivent être nuancés. Il faut en effet distinguer les effets de la nicotine en fonction de son mode d’administration et de son niveau d’absorption.

Le seul effet cardio-vasculaire de la nicotine est une augmentation transitoire de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle à chaque cigarette fumée en raison d’une concentration brutale et élevée de nicotine dans la circulation liée à ce mode d’administration.  

Par contre, les substituts nicotiniques (timbres, gommes et inhaleur) n’entraînent aucun effet cardio-vasculaire en raison de la concentration régulière et plus faible de la nicotine circulante. D’où leur innocuité d’utilisation, y compris chez des patients cardiaques et même immédiatement après un infarctus du myocarde (Recommandations AFSSAPS Mai 2003).

Ces notions sont très importantes. En effet, beaucoup de personnes hésitent encore à utiliser les produits de substitution nicotinique par crainte de conséquences négatives. Cette crainte est donc injustifiée, la nicotine n’intervenant pas de façon déterminante dans les complications cardio-vasculaires dans les conditions d’utilisation pour le sevrage.

Tabac pour mon coeur, j'arrête