Nos combats

Préserver la santé
cardio-vasculaire des enfants

ALERTE ! La capacité cardio-vasculaire des enfants a baissé de 25% depuis 40 ans !

C’est ce que confirment deux études publiées en 2006 et 2013 par le Dr Grant Tomkinsom, chercheur à l’université d’Australie-Méridionale (UNISA) à Adélaïde.

L’augmentation de l'inactivité physique et du temps passé assis participent à la progression inquiétante du surpoids et de l’obésité chez les jeunes. Et ce surpoids associé à la sédentarité explique la réduction de leur capacité physique.

Leur « Capital Santé » fragilisé de plus en plus tôt

En France, moins de 50 % des enfants respectent les 60 minutes d’activité physique quotidienne préconisées par les autorités sanitaires. Pourtant, il faut bouger dès l’enfance : l’activité permet de se constituer un « Capital Santé », qui permettra plus tard d’éviter :

  • le surpoids,

  • l’augmentation de la pression artérielle,

  • de la glycémie et

  • du cholestérol.

"C’est tout autant dommage et inquiétant quand on sait que les acquis cardio-vasculaires se font jusqu’à 18 ou 20 ans" Professeur François Carré, Cardiologue au CHRU de Rennes et membre de la Fédération Française de Cardiologie

Contre la sédentarité des enfants, les parents doivent s’impliquer

L’entourage des enfants (parents, grands-parents, enseignants) a un rôle primordial à jouer au quotidien pour préserver leur hygiène de vie et lutter contre leur sédentarité.

  • Plutôt que la voiture, il est préférable d’inciter l’enfant à marcher pour aller à l’école.
  • Après les cours, privilégier les jeux de plein air.
  • Les activités en famille permettent d’éviter de passer des soirées seul devant les jeux-vidéo à grignoter.

capacité cardio-vasculaire des enfants

Préserver le capital cardio-vasculaire des enfants : les Parcours du Cœur Scolaires

Depuis 2010, nous mettons en place chaque année, dans toute la France, les Parcours du Cœur Scolaires, une action majeure de prévention de santé en milieu scolaire.

Ces Parcours du Cœur Scolaires se composent d’épreuves d’activité physique (course à pied, randonnée pédestre, activités en gymnase…) et de conseils de prévention sur la santé cardio-vasculaire, autour de l’équilibre alimentaire et du tabagisme, de la part des enseignants, accompagnés de professionnels de santé et de parents d’élèves selon les cas.

En 2016, quelques 210 000 enfants, issus de 7 000 classes, de 1 500 établissements scolaires ont participé à ces événements fédérateurs qui ont vocation à faire prendre conscience aux élèves qu’ils sont acteurs de leur santé.

Inscrivez dès maintenant votre parcours du coeur