Réduire le risque cardio-vasculaire

Les facteurs
de risque cardio-vasculaire

Hormis l'hérédité, le sexe et l'âge, il est possible d’agir sur de nombreux facteurs de risque cardio-vasculaire :

  • Le tabac : entre 30 et 70 ans, 4 décès cardio-vasculaires sur 10 sont dus au tabagisme.

  • L’hypertension artérielle, une pression artérielle trop élevée.

  • Le diabète, un excès de sucre dans le sang,

  • L'excès de cholestérol (ou hypercholestérolémie), un taux trop élevé de LDL-cholestérol dans le sang. Un taux trop bas de HDL-cholestérol est également un facteur de risque.

  • L’obésité et le surpoids. Il faut être vigilant si le tour de taille est ≥ 88 cm chez la femme et ≥ 102 cm chez l'homme.

  • La sédentarité. Elle contribue à la survenue ou à l'aggravation de plusieurs facteurs de risque (hypertension artérielle, diabète, surpoids, hypercholestérolémie...)

  • L'alcool. Plus de trois verres par jour chez l'homme et deux chez la femme, augmentent le risque cardio-vasculaire.

Les facteurs de risque ne s'additionnent pas, ils se potentialisent, c'est-à-dire qu'ils s'aggravent l'un l'autre.

Ainsi, l'association de plusieurs facteurs de risque, même de faible intensité, peut entraîner un risque très élevé de maladie cardio-vasculaire.

Par exemple, si vous avez une tension artérielle modérée, une petite intolérance au sucre, un cholestérol moyennement élevé et que vous êtes un petit fumeur, vous êtes beaucoup plus « à risque » que celui qui aura un cholestérol très élevé isolément. 

Prévention et patient cardiaque, interview du PR. Beaune

Découvrez notre brochure "La santé du coeur"