Presse

#SavezVousSauver

Le 22 juin 2015

#SavezVousSauver
La Fédération Française de Cardiologie lance une campagne de sensibilisation pour pratiquer les « gestes qui sauvent »
Du lundi 22 juin au lundi 6 juillet 2015

A la veille des départs en vacances, la Fédération Française de Cardiologie lance une campagne de sensibilisation sur le web #SavezVousSauver qui débutera le 22 juin. L’ objectif est d’interpeller le grand public à pratiquer les « gestes qui sauvent» et de souligner l’importance de savoir détecter les signes de l’arrêt cardiaque, de connaître les réflexes d’urgence et d’ utiliser un défibrillateur. En effet, connaître « les gestes qui sauvent » et savoir utiliser un défibrillateur, c’est savoir sauver des vies. 40 000 décès par an en France1 sont dus à des arrêts cardiaques ou « mort subite de l’adulte ». La plupart de ces décès sont le résultat d’une méconnaissance de la conduite à tenir face à l’urgence ! 32 %1 des vies sont sauvées lorsque que les gestes de secours sont pratiqués en cas d’arrêt cardiaque (appel du 15 – masser – défibriller) contre 5 % dans le cas contraire. •

Une minute de perdue, c’est 10 % de chance de survie en moins Les secours mettent entre 9 et 19 minutes2 pour arriver sur les lieux. Ce temps d’attente est déterminant pour la personne qui est entre la vie et la mort. Tout témoin durant ces instants précieux se doit d’être utile , qu’il soit membre de la famille, collègue ou passant sur la voie publique. « Pour un arrêt cardiaque, une minute de perdue, c’est 10 % de chance de survie en moins1. L’urgence est de gagner du temps pour préserver le cœur et le cerveau, et prévenir des séquelles cardiaques et neurologiques... Il est important que chacun d’entre nous soit capable de pratiquer les « gestes qui sauvent » et de savoir qu’il est simple d’utiliser un défibrillateur» insiste le professeur Jacques Beaune, cardiologue, président d’honneur de la Fédération Française de Cardiologie.

Seulement 44 % des Français sont capables d’agir en cas d’accident

L’apprentissage des « gestes qui sauvent » n’est pas encore suffisamment rentré dans les mœurs des Français malgré les nombreuses campagnes d’information et de sensibilisation. En effet, moins de 50 % des Français ont le réflexe d’appeler le 15 en cas d’infarctus du myocarde, 27 % seulement des Français sont formés aux « gestes qui sauvent »* (Brevet de secourisme PSC1), 17% sont initiés aux premiers secours** et à l’utilisation d’un défibrillateur.

Seulement 44 % des Français3 sont capables d’agir en cas d’accidents ! Face à ce constat préoccupant, la Fédération Française de Cardiologie renforce son combat pour inciter chaque citoyen à se former aux « gestes qui sauvent ». « Cette formation devrait être un devoir civique », interpelle le professeur Beaune.

Le témoignage de Christelle C. : un exemple flagrant parmi tant d’autres !

« Le dimanche 31 mai, a lieu une finale féminine de volley. Après 2 minutes de jeu, l'arbitre a fait un malaise. Il a perdu connaissance. Il a d'abord été descendu de sa chaise d'arbitre. Dans le public, il y a avait un spectateur qui était pompier ; celui-ci est intervenu car il était le plus apte. Il a apporté les premiers secours. Notre défibrillateur, qui est installé dans la salle des sports, a donc servi ! Les pompiers et le SMUR sont arrivés ensuite, ils sont restés près d'1h avec le patient afin de le stabiliser, puis ils l'ont emmené à l'hôpital en soins intensifs. Ce monsieur est aujourd’hui vivant et a gardé toutes ses facultés »

Les recommandations de la FFC

Dans son Livre Blanc « Pour un Plan Cœur » dont l’objectif est d’interpeller les pouvoirs publics , la Fédération Française de Cardiologie dresse de nombreuses recommandations pour mieux répondre à l’urgence :

  • Apprendre à reconnaitre les symptômes et appeler le numéro d’urgence
  • Former le public à la reconnaissance des signes d’alerte de l’infarctus et de l’AVC,
  • Développer les formations des adultes sur les gestes qui sauvent et prioriser l’entourage des malades et des personnes à risque d’infarctus ou d’AVC,
  • Appliquer la loi prévoyant l’initiation aux gestes qui sauvent dans les écoles et collèges.
  • Faciliter le développement et l’utilisation des défibrillateurs
  • Recenser leur localisation afin de disposer d’une cartographie accessible tant auprès des services d’urgence que du grand public notamment via les smartphones,
  • Mieux encadrer et contrôler l’installation et la maintenance des défibrillateurs pour garantir leur accessibilité et leur fiabilité ,
  • Favoriser l’implantation des défibrillateurs et la formation à leur utilisation dans les territoires les plus démunis ou les plus éloignés.

"3/4 des arrêts cardiaques extrahospitaliers surviennent à domicile et dans 65 % des cas devant témoins2. Aussi, la FFC recommande d’installer également des défibrillateurs dans les parties communes des habitations collectives", Professeur Beaune.

#Savezvoussauver : Une campagne web qui interpelle un large public :

En attendant que les instances publiques de santé mettent en pratique à gran de échelle les recommandations de la FFC, celle-ci initie une campagne de sensibilisation sur le web afin d’ inciter la population à se former aux « gestes qui sauvent ».

#SavezVousSauver (à partir du 22 juin) a pour objectif de faire prendre conscience que d’agir face à l’urgence et surtout manipuler un défibrillateur, sont des gestes très simples. Cette campagne invite également l’internaute à tester ses réactions face à un accident cardiaque et de l’inciter selon son score à se former aux « gestes qui sauvent ». Plusieurs bandes dessinées, au ton humoristique, montrent que la pratique des gestes qui sauvent en cas d’arrêt cardiaque peut être aussi simple que les petits gestes du quotidien que l’on fait spontanément, si toutefois on les apprend !

Saynete savez-vous sauver ?

Ces petites saynètes seront postées sur les réseaux sociaux et l’internaute sera invité à cliquer pour se tester en répondant à un quiz. Retrouver le quiz
Compte twitter : @fedecardio

* Brevet de secourisme (PSC1) : 10 heures de formation pour intervenir dans toutes les situations d’accidents, seul et sans matériel
** Initiation aux Premiers Secours (L'IPS) se concentre en une heure pour sensibiliser le public et donner les premières bases de secourisme pour faire face à quelques situations urgente

Sources

1 Fédération Française de Cardiologieµ
2
Registre électronique des arrêts cardiaques (RéAC)– 2015
3 La Croix Rouge

#Savez-vous sauver ?

La Fédération Française de Cardologie lutte contre les maladies cardio-vasculaires depuis 50 ans. Association financée uniquement par la générosité du public, reconnue d’utilité publique depuis 1977, elle est présente partout en France. Ses quatre missions sont : la prévention, la recherche clinique en cardiologie, l’accompagnement des patients cardiaques et la promotion des gestes qui sauvent

CONTACTS

Agence PrPa
Isabelle Closet
isabelle.closet@prpa.fr
Tél : 01 46 99 69 69
Port : 06 28 01 19 76