Les examens spécifiques

L'IRM

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique radiologique qui utilise des ondes électromagnétiques. Elle permet l'analyse des gros vaisseaux et du péricarde. C'est une technique d'imagerie très performante, indolore et sans danger, qui n'utilise pas de rayons X.

À quoi sert-elle exactement ?

L'IRM donne à la fois des informations sur l'anatomie du cœur (taille d'un infarctus, maladies du muscle cardiaque) et sur son fonctionnement (débit, oxygénation).

Comment se passe l'examen ?

Allongé sur le dos sur un lit d'examen, déplacé doucement à l'intérieur d'un cylindre pendant que les images sont enregistrées. Médecins et manipulateurs se trouvent dans une salle adjacente, derrière une vitre. Ils vous demandent ponctuellement d'arrêter de respirer (pendant 2 à 30 secondes).

Quelles précautions doit-on prendre avant ou après l'examen ?

L'examen est formellement contre-indiqué si vous portez un stimulateur cardiaque implanté. Des bouchons d'oreille permettent ne pas être gêné par les bruits (claquements) assez forts et répétés, émis par la machine. Il est inutile d'être à jeun. Si vous êtes claustrophobe, parlez-en à votre médecin.

 

IRM
IRM Cardiaque : L’image sur les plans 3-cavités (A) montre un myocarde ventriculaire gauche diffusément épaissi. Il s’y associe une accélération du flux au niveau de la chambre de chasse (flèche). Dans les séquences de T1 mapping, le signal myocardique est augmenté au cause des remaniements fibrotiques. Ces caractéristiques sont évocatrices d’une cardiomyopathie hypertrophiée (CMH).

Dr V. Silvestri - Service d’Imagerie Cardiovasculaire Dr F. Pontana - CHU Lille