J'apprends à gérer mon stress

Stress, angoisse :
où sont les limites ?

Stress, inquiétude, tension, angoisse voire panique… Les termes ne manquent pas pour désigner notre état lorsqu’on fait face à une situation inattendue ou problématique. Pourtant, ces termes ont chacun une signification qui leur est propre et l’on distingue généralement le stress de l’angoisse, phénomène plus complexe.

Le stress, un phénomène normal

Le stress est une réaction physiologique et psychologique normale survenant en cas de pression ou d’agression de notre environnement. Cela peut être dû à un conflit, à l’attente d’un verdict, au fait d’être en retard ou de manquer d’argent… Ce mécanisme de réponse n’est pas forcément néfaste : il peut même être un véritable moteur pour choisir la bonne décision face à une situation1 en stimulant nos performances et en améliorant nos capacités.

Néanmoins, il faut savoir qu’il existe deux types de stress :

  • Le bon stress, stimulant, qui nous aide à réussir,

  • Le mauvais stress, qui à l’inverse, est nocif pour notre santé mentale et peut nous faire perdre nos moyens.

L’anxiété, source d’angoisse et d’inquiétude

L’anxiété est définie comme étant « une émotion normale lorsqu’elle constitue une réponse à un stress de la vie quotidienne, mais pouvant s’avérer psychopathologique dès lors qu’elle est à l’origine d’une souffrance ou d’incapacité fonctionnelle2 ».

Autrement dit, l’anxiété est le résultat possible d’un stress. Il se caractérise par l’anticipation de stress futur ou hypothétique et l’apparition de peurs et de craintes diffuses. Lorsqu’elle est source d’angoisse permanente, elle devient une vraie maladie qu’il est important de comprendre et de soigner.

Il est souvent difficile de déterminer si le seuil pathologique a été dépassé car il est propre à chacun. On considère généralement qu’elle constitue un vrai problème de santé mentale lorsqu’elle empêche la personne d’atteindre ses objectifs, lorsqu’elle a un fort impact sur la vie sociale ou lorsqu’elle nuit aux activités quotidiennes. Si l’anxiété n’est pas traitée rapidement, elle est susceptible d’entraîner des problèmes de santé3 tels que l’alcoolisme, la toxicomanie, le syndrome de l’intestin irritable, l’hypertension, la dépression et autres problèmes mentaux.

Les troubles anxieux

La communauté scientifique reconnaît, en général, 6 types de troubles anxieux :

  • L’anxiété chronique qui se manifeste par une inquiétude excessive au sujet de tout ce qui risque de se produire (peur d’avoir un accident, peur de tomber malade, etc.)

  • Le trouble panique qui se caractérise par des attaques de terreur soudaines pouvant durer plusieurs minutes et se reproduire régulièrement..

  • La phobie qui est une peur irrationnelle provoquée par une situation (prendre l’ascenseur) ou un objet (araignée).

  • La phobie sociale qui, plus qu’une timidité, peut rendre impossible la rencontre de nouvelles personnes.

  • Le trouble obsessionnel-compulsif (TOC) qui se manifeste par la tendance à développer des habitudes auxquelles on ne peut se soustraire.

  • Le trouble de stress post-traumatique (TSPT) survient après un événement traumatisant qui a suscité un sentiment de peur ou d’impuissance.

Découvrez notre brochure "Coeur et stress"

Télécharger

Sources 

  1. Good stress, bad stress and oxidative stress: insights from anticipatory cortisol reactivity. Psychoneuroendocrinology. 2013 Sep;38(9):1698-708. doi: 10.1016/j.psyneuen.2013.02.004. Epub 2013 Mar 13.

  2. Etchegaray, M., & Hardy, P. (2008). Traitements des troubles anxieux généralisés. Presse Médicales.

  3. Stress et anxiété, PasseportSanté