Je bouge

Comment se motiver
à faire du sport ?

Tous les ans, vous le placez en tête de vos bonnes résolutions : reprendre le sport ! Mais, rien n’y fait, vous ne parvenez pas à trouver la l’énergie pour démarrer. Comment réussir à trouver la motivation nécessaire ?

Dresser une liste des avantages et des inconvénients

Si vous souhaitiez reprendre le sport, c’est que vous en attendez forcément des bénéfices. Malheureusement, certaines choses semblent vous empêcher d’aller plus loin. Sont-elles fondées ?

Pour le savoir, rien de plus simple : munissez-vous d’une feuille et d’un crayon. Divisez-la en deux colonnes, puis dressez la liste des avantages du sport dans la première (bénéfices, sources de satisfaction, etc.) et dans l’autre, inscrivez-y les inconvénients (réticences, raisons qui vous poussent à repousser, etc.) en fonction de ce que vous avez retenu de vos échecs. La lecture de votre tableau devrait suffire à vous remotiver, mais si ça n’est pas le cas, attardons-nous sur certains points négatifs « classiques ».

« Je manque de temps pour m’y consacrer »

Ce serait fort étonnant ! Les études montrent que trente minutes suffisent pour pratiquer certaines activités physiques (la marche, la course à pied, le vélo) et bénéficier des effets positifs correspondant. Sachez que ces trente minutes ne représentent même pas 3 % du temps d’éveil moyen par jour ! Il y a probablement des activités chronophages qui ne vous sont pas très bénéfiques comme regarder passivement un programme inintéressant à la télévision…

Rien ne vous oblige, par ailleurs, à commencer en fanfare, tous les jours de la semaine. Une ou deux séances pour commencer, la motivation viendra d’elle-même par la suite.

« J’ai une bien trop mauvaise condition physique »

Ce point ne devrait pas se trouver dans la colonne des avantages du sport ? Si votre condition physique est mauvaise, c’est une bonne raison de se bouger ! Si vous passez de la vie sédentaire à la vie active en douceur, il n’y a pas de raison que vous en souffriez. Les étudesmontrent, par ailleurs, que les gens en situation d’inactivité physique sont plus souvent malades. Désormais, l’activité physique peut être prescrite par ordonnance dans certains départements.

« J’ai peur de me blesser »

Si vous décidez du jour au lendemain de courir un marathon ou de défier un joueur de tennis rompu à l’exercice, vous aurez effectivement de grandes chances de vous blesser. Cela pourrait même s’avérer dangereux pour le cœur. Mais si vous débutez de manière progressive, en suivant les conseils en matière d’échauffement et d’alimentation, vous ne risquez pas grand-chose, si ce n’est de vouloir très vite recommencer.

Pour finir, gardez votre tableau au cas où la motivation viendrait à vous manquer au début et demandez-vous si la deuxième colonne ne regorge pas d’excuses et de faux-fuyants qui expliquent vos échecs antérieurs.

Découvrez notre brochure "Activité physique"

Télécharger

Source :

  1. INSERM, « Activité physique », Mars 2009