Actualités

FFC et ANDES
pour faire bouger les Français

La Fédération Française de Cardiologie (FFC) et l’Association Nationale des Elus aux Sports (ANDES) s’engagent ensemble pour promouvoir l’activité physique et sportive auprès des Français. Une convention de partenariat a été signée au Salon des Maires ce mardi 20 novembre en présence de Marc Sanchez, président de l’ANDES et de Luc-Michel Gorre, coordonnateur des Parcours du Cœur pour la FFC. 

Ce partenariat se matérialisera par la mise en œuvre d’actions communes, et en particulier une information de l’ANDES à l’ensemble de ses adhérents sur les Parcours du Cœur de la FFC, dont la prochaine édition se déroulera du 16 mars au 26 mai 2019.

L’ANDES et la FFC lutteront ensemble contre la sédentarité et l’inactivité physique, sources d’un véritable problème de santé publique. Selon l’étude Esteban publiée fin 2017 par l'agence Santé Publique France, le temps moyen passé par les adultes devant les écrans est passé de 3h10 par jour en 2006 à 5h07 en 2016. Il a progressé de 44 % chez les hommes et 66 % chez les femmes sur la période ! Seulement 53 % des femmes en France satisfont aux recommandations de l'OMS en matière d'activité physique, contre 70 % des hommes. On observe depuis dix ans, une baisse préoccupante (-16%) de la proportion de femmes physiquement actives… Le niveau d’activité physique chez les enfants et les adolescents est alarmant. Depuis 40 ans, les jeunes de 9 à 16 ans ont perdu 25 % de leur capacité physique1. C’est-à-dire qu’ils courent moins vite et moins longtemps. En moyenne, un collégien courait 600 mètres en 3 minutes en 1971. Il lui en faut aujourd’hui 4 pour la même distance.

Marc Sanchez, Président de l’ANDES : « C’est un partenariat naturel entre deux acteurs qui portent les mêmes valeurs du développement de l’activité physique et du sport, composante essentielles d’un corps en bonne santé. Nous devons unir nos forces pour avancer ensemble. »

Luc-Michel Gorre, coordonnateur des Parcours du Cœur pour la FFC : « les Parcours du Cœur sont devenus un véritable mouvement collectif au service de la prévention santé, avec 600 000 participants dans toute la France en 2018. Ils sont un outil à la disposition des communes et intercommunalités, pour les aider à se mobiliser autour d’une cause liée à la santé pour tous, en développent des synergies entre les associations sportives et les acteurs de la santé. »

Regroupant les élus en charge des sports en France métropolitaine et en Outre-mer, l’ANDES permet d’échanger sur les politiques sportives des villes et de représenter les intérêts des collectivités locales auprès de l’État et du Mouvement sportif.

L’ANDES dispose d’un réseau d’échanges regroupant 5 000 villes et intercommunalités. Elle favorise le partage d’expérience en matière de politique sportive. Son action contribue à soutenir les communes qui représentent le premier financeur public du sport en France.

La FFC œuvre depuis plus de 50 ans, pour réduire le nombre de décès et d’accidents d’origine cardio-vasculaires en mettant en avant quatre missions prioritaires et essentielles pour atteindre ce but : le soutien de la prévention, la recherche  en cardiologie, l’accompagnement des patients cardiaques et la promotion des gestes qui sauvent. Association reconnue d’utilité publique depuis 1977, la FFC est financée exclusivement grâce à la générosité du public.

 

Source : 
1 Publications de Grant Tomkinson, University of South Australia, Adelaide, 2006 et 2013,