Actualités

La FFC dans les médias
du 11 au 17 juin

  • Cholestérol : protéger son coeur en contrôlant son hyper-cholestérolémie

CholestérolNotre temps, le 13 juin 

Extrait : "Côté laitages, préférer les yaourts, fromages blancs et petits suisses à 0 ou 20% de matière grasse. Les effets se font vite sentir: en trois mois de ce régime, le taux de cholestérol total diminue de 15%, assure la Fédération française de cardiologie. En coup de pouce, penser aux produits enrichis en stérols." Lire l'article 

 

  • Hypertension : découverte d'une nouvelle alternative aux médicaments

HypertensionPourquoi docteur et Fréquence Médicale, le 12 juin

Extrait : "Les professionnels l’appellent même la "tueuse silencieuse", complète le Pr Claire Mounier-Vehier, cardiologue et présidente de la Fédération française de cardiologie, avant de poursuivre : "la maladie est le plus souvent silencieuse mais peut se manifester par un ensemble de symptômes non spécifiques : fatigue, maux de tête matinaux, vertiges, mouches dans les yeux, bourdonnements d’oreilles, palpitations, troubles de la concentration ou encore sensation de poitrine oppressée sont autant de signes de la maladie." Lire l'article

 

  • Les crises cardiaques sont plus mortelles pendant les mois les plus froids


Crise cardiaque et froidSanté Magazine, le 12 juin

Extrait : "L'effet des températures en baisse sur le cœur a déjà été évoqué par la Fédération française de cardiologie qui explique pourquoi l'hiver affecte particulièrement le système cardio-vasculaire. Pendant cette période, l’organisme doit mobiliser davantage d’énergie pour maintenir la température du corps." Lire l'article 

 

  • 6 signes que votre cœur est malade

6 signes que votre cœur est maladeMsn, reprise de Medisite, le 11 juin 

Extrait : "Infarctus, insuffisance cardiaque, angine de poitrine… Quels sont les signes révélateurs des maladies cardiaques ? Qu’ils se manifestent au niveau du cœur, des poumons ou même des jambes, ces symptômes ne doivent pas être pris à la légère. Medisite fait le point, avec les explications du docteur Patrick Assyag, cardiologue à Paris et vice-président de la Fédération Française de Cardiologie." Lire l'article