Actualités

Prévention :
l'exemple finlandais

La Finlande était, à la fin des années 1960, le pays où l’on mourrait le plus de coronaropathie et autres maladies cardio-vasculaires.

Pour enrayer l’épidémie, les autorités lance en 1972 le programme North Karelia Project agissant sur les 3 principaux facteurs de risques connu à l’époque : le tabac, l’hypertension, l’hypercholestérolémie. L’objectif : changer les comportements à travers trois volets : des interventions communautaires, un dépistage systématique des personnes à risques et une prise en charge médicamenteuse.

Un programme couronné d’un véritable succès : en 40 ans, la mortalité par coronaropathie a diminué de 82 % chez les hommes entre 35 et 64 ans et de 84 % chez les femmes ! Au cours des 10 premières années, on attribue la quasi-totalité de la réduction de la mortalité à la réduction des 3 facteurs de risque. Au cours des 10 dernières années, elle en est responsable pour les 2/3 et les changements d’habitudes sont responsables du tiers restant (alimentation plus saine, activité physique renforcée, progrès dans la prévention secondaire et la prise en charge des accidents aigus).

Par ailleurs, la Finlande a adopté dès 1976 des lois anti-tabac. Aujourd’hui, elle est l’un des pays d’Europe où le tabagisme est le plus faible.

Cette expérience finlandaise prouve l’efficacité des programmes de prévention auprès du grand public.

Source : Le Journal International de Médecine – Dr Roseline Péluchon
Référence : Jousilahti P et coll. : Primary prevention and risk factor reduction in coronary heart disease mortality among working aged men and women in eastern Finland over 40 years: population based observational study. BMJ 2016; 352: i721