Actualités

Tabac et Covid-19

Date de publication : 13 novembre 2020


Les connaissances scientifiques sur la Covid-19 n’ont cessé d’évoluer ces derniers mois et les études se sont multipliées entraînant parfois des polémiques. Notamment concernant l’implication du tabac dans le contexte de cette d’infection.  Il y a quelques mois des conclusions étaient tirées, un peu hâtivement ; il apparaissait que fumer du tabac pouvait protéger du virus mais les résultats ne s’appuyaient que sur des observations. Un collectif de scientifiques français a publié récemment une mise au point à l’attention des chercheurs et des médias prônant la prudence quant à la diffusion hâtive de « résultats préliminaires susceptibles de générer des comportements individuels contre-productifs »(1).

Quel est réellement l’impact du tabagisme sur la Covid ?

Dans la majorité des études a été constaté de façon inattendue un faible nombre de fumeurs parmi les patients ayant un diagnostic de Covid-19 confirmé. Cette constatation est troublante dans la mesure où nous savons que fumer fragilise les voies respiratoires et altère nos capacités de défense vis-à-vis des infections virales et bactériennes pulmonaires. En réalité ces études comportent de nombreux biais ne permettant pas d’affirmer que le tabac, ni la nicotine, protègent de l’infection. Il est par contre avéré dans les analyses des études existantes qu’être fumeur augmente le risque de faire une forme grave ou de décéder de la maladie.(2)

Il est important aussi de rappeler que les facteurs de risques tels que l’obésité, les maladies cardio-vasculaires, les pathologies respiratoires chroniques ou le diabète sont fréquemment retrouvés chez les fumeurs et que ces comorbidités aggravent la sévérité de la maladie. Il faut conseiller fortement à tous les fumeurs l’arrêt de la consommation de tabac, sous toutes ses formes  et tout particulièrement chez les malades présentant ces comorbidités.

La crise sanitaire pourrait entraîner une diminution de l'accès aux soins et à une augmentation de la consommation de tabac, dans la mesure où fumer est vécu à tort comme un moyen de lutter contre le stress. La mortalité liée au tabagisme pourrait, par conséquent, augmenter dans les années à venir. Rappelons que le tabac tue en France75 000 personnes chaque année.

Pendant le premier confinement, Santé Publique France a noté une hausse de la consommation de tabac. Geneviève Chêne, la directrice générale ne manque pas de rappeler qu’en ces temps de pandémie: «La Covid-19 n’est pas la seule menace sanitaire ». La lutte contre le tabagisme est un défi plus important que jamais dans ce contexte de crise.

Pour aller plus loin : 

 

Sources :

1- Alla F, Berlin I, Nguyen-Thanh V et al. Tobacco and COVID-19: a crisis within a crisis? Can J Pub Health 2020. https://link.springer.com/article/10.17269/s41997-020-00427-x#Abs1

2- Reddy RK, Charles WN, Sklavounos A, Dutt A, Seed PT, Khajuria A. The effect of smoking on COVID-19 severity: A systematic review and meta-analysis. J Med Virol. 2020 Aug 4:10.1002/jmv.26389. doi: 10.1002/jmv.26389. https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1002/jmv.26389

 

Crédit photo : National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID)

Mis à jour le 13/11/2020