Les projets de recherche financés par la FFC

Évaluation thérapeutique
d’un patch cardiaque bio-inspiré

Évaluation thérapeutique d’un patch cardiaque bio-inspiré dans l’insuffisance cardiaque Pr Onnik Agbulut

Sorbonne Université, Institut de Biologie Paris-Seine

Les études épidémiologiques récentes démontrent que les pathologies cardio-vasculaires sont une des principales causes de morbidité et de mortalité. Du fait du vieillissement progressif de la population, l’incidence de ces pathologies ne cesse d’augmenter malgré les progrès accomplis en pharmacologie et en chirurgie, justifiant la recherche d’options thérapeutiques nouvelles.

En quoi consiste le projet ? 

C’est dans ce contexte que la thérapie cellulaire cardiaque, qui vise à remplacer ou à régénérer les cellules contractiles défaillantes du myocarde, a été pensée comme une stratégie alternative à la transplantation cardiaque qui reste aujourd’hui la seule option curative. Cependant, les résultats cliniques des essais de thérapie cellulaire n'ont pas été à la hauteur des attentes soulevées par les études expérimentales qui les ont précédées. L’analyse des causes de ces résultats décevants nous a conduit à penser que l'efficacité de la greffe des cellules est largement dépendante du taux de prise de greffe qui, à son tour, nécessite un apport sanguin rapide et adéquat à la survie du greffon.

Ce constat nous a conduit à repenser les stratégies employées jusqu’à maintenant et notre projet, réalisé avec le soutien de la Fédération Française de Cardiologie, consiste donc à concevoir un produit de thérapie cellulaire implantable constitué d’une part de cardiomyocytes contractiles (le principe actif) et d’autre part d’un biomatériau pré-vascularisé permettant un apport sanguin plus rapide au greffon. Ainsi, nous nous proposons de passer d'une thérapie cellulaire simple à une ingénierie tissulaire composite basée sur l'utilisation de cardiomyocytes contractiles ensemencés dans un hydrogel (ou patch) à base de fibrine comportant des cellules endothéliales organisées en réseau vasculaire. Le biomatériau constitué d’un hydrogel aux propriétés mécaniques et biologiques contrôlées et les cellules endothéliales fournissent un environnement propice à la survie des cardiomyocytes après la greffe chez le patient.

Quels sont les résultats attendus ? 

Les progrès récents de nos recherches pour ce projet participent à l’émergence d’un changement de paradigme dans le domaine de la thérapie cellulaire cardiaque.

 

Pour soutenir la recherche en cardiologie, faites un don

Donner

Les projets de recherche financés par la FFC

Voir les autres projets