Les projets de recherche financés par la FFC

Greffe cardiaque :
les facteurs de rejets

Mieux identifier les facteurs de rejet de greffes cardiaques Diane Bodez

Greffe cardiaque : mieux identifier les facteurs de rejets

Diane Bodez – récompensée en 2015

Quel est l’objectif de cette recherche ?

L’objectif de cette recherche est d’identifier les facteurs de rejets de greffe pour les personnes qui sont transplantées cardiaques.
Un patient transplanté cardiaque court, comme premier risque, le rejet de greffe. Son système immunitaire reconnaît l’organe qu’on lui donne comme étranger et va avoir comme première réaction de l’attaquer pour le détruire.

Et à l’avenir, quelles évolutions dans la vie des patients ?

L’objectif est de pouvoir limiter le recours aux biopsies cardiaques en identifiant des marqueurs sur une prise de sang qui nous permettrait de dire que le patient est très peut à risque de rejet. Cela pourrait permettre de se passer des biopsies des 3 ou 6 prochains mois. On voudrait aussi identifier des marqueurs qui nous permettraient de prévoir plus précocement les rejets de greffes pour effectuer une prise en charge le plus tôt possible et éviter que les patients perdent leur greffon.

A quoi sert le financement de la Fédération Française de Cardiologie ?

 Il m’a permis de financer mon travail à temps plein sur cette étude. Elle sert aussi, plus précisément à financer tout ce qui est l’analyse d’expression de ces gènes qui nécessite un matériel très coûteux.

 

Une étude basée sur une cohorte prospective des patients greffés cardiaques à l’Hôtipal Henri Mondor de Créteil depuis le 1er décembre 2013 et à la Pitié Salpétrière depuis le 1er mars 2015

Pour soutenir la recherche en cardiologie, faites un don

Donner

Les projets de recherche financés par la FFC

Voir les autres projets