Les projets de recherche financés par la FFC

L’étude CORONOR :
la maladie coronaire stable


L’étude CORONOR :
une étude sur la maladie coronaire stable
en région Nord-Pas-de-Calais.

Professeur Christophe Bauters,
Service de Cardiologie, CHRU de Lille

Les complications de la maladie coronaire (infarctus, angor instable) sont bien décrites. La maladie coronaire stable (à distance d’un infarctus, d’un pontage, de la pose d’un stent…) est moins étudiée. Elle concerne pourtant un très grand nombre de patients en France. L’étude CORONOR a inclus en 2010-2011 plus de 4 000 patients ayant une maladie coronaire stable. Les inclusions ont été effectuées lors de consultations par 50 cardiologues du Nord-Pas-de-Calais. Un suivi clinique a ensuite été réalisé pendant 5 ans afin de colliger les événements cliniques qui surviennent dans cette population. L’étude CORONOR a été exclusivement financée par plusieurs bourses de recherche attribuées par la Fédération Française de Cardiologie.

Parmi les informations apportées par l’étude CORONOR, il faut en premier lieu souligner la très bonne prise en charge de cette population (antécédent de revascularisation cardiaque par stent ou pontage dans la majorité des cas, prescription de traitements de prévention pour l’essentiel des patients). Dans ce contexte, les causes de mortalité des patients coronariens stables sont plus souvent non cardio-vasculaires que cardio-vasculaires. Par ailleurs, la mortalité globale de la population est superposable à la mortalité de la population générale du Nord-Pas-de-Calais appariée pour l’âge et le sexe. Ceci témoigne de l’excellent pronostic actuel de la maladie coronaire lorsqu’elle est stabilisée.

Définir le profil des patients à risque

L’étude CORONOR a aussi permis d’obtenir des informations sur les autres événements cliniques pouvant survenir chez le coronarien stable. Nous avons ainsi pu rapporter le risque de récidive d’infarctus du myocarde, d’accident vasculaire cérébral et d’hémorragie. Pour chacun de ces événements, les analyses statistiques permettent de définir le « profil » des patients à risque. 

Ces données seront utiles pour développer des stratégies de suivi et de prise en charge plus individualisées.

L’analyse des données issues de la cohorte CORONOR va se poursuivre lors des prochaines années. Les responsables de l’étude tiennent à remercier les donateurs de la Fédération Française de Cardiologie qui, par leur soutien, ont rendu cette étude possible.

Pour soutenir la recherche en cardiologie, faites un don

Donner

Les projets de recherche financés par la FFC

Voir les autres projets