Un constat alarmant

“ En 1971, un collégien courait 600 mètres en 3 minutes, en 2013 pour cette même distance, il lui en faut 4 ! ” Pr François Carré, cardiologue au CHRU de Rennes et membre de la FFC

On constate une augmentation de l'inactivité physique et du temps passé assis dans le mode de vie actuel des enfants et des adolescents. Ils participent grandement à la progression inquiétante du surpoids et de l’obésité qui touche les jeunes. Ce surpoids associé à la sédentarité explique la réduction de la capacité physique.

Les acquis cardio-vasculaires se font jusqu’à 18 ou 20 ans.
Pour cette raison, bouger dès l’enfance permet de se constituer un “ Capital Santé ”, qui permettra d’éviter plus tard :

  • le surpoids
  • l’augmentation de la pression artérielle
  • la glycémie
  • du cholestérol.

En France, moins de 50 %** des enfants
respectent les 60 minutes d’activité physique
quotidienne préconisées par les autorités sanitaires

Notre objectif : sensibiliser les parents

La mise en garde contre les méfaits de la sédentarité sur nos enfants passe par un message fort :
“ En faisant au moins 60 minutes d’activité physique par jour, les enfants diminuent le risque de développer une maladie cardio-vasculaire ”.

71 %** des parents pensent que leurs enfants
font autant d’activité physique qu’eux au
même âge.

Le rôle moteur des parents

Il y a un fort décalage entre perception et réalité. Les jeunes générations semblent très actives aux yeux des parents et des grands parents : elles font d’avantages de sport, sont plus libres de leurs mouvements… Mais il n'en est rien.

Téléphone, tablette, ordinateur, télévision font désormais partie du quotidien des enfants et pour des durées souvent excessives et les parents pris par leurs obligations professionnelles ne s’en rendent pas forcément compte.

Les adultes ne sont pas conscients pour eux même des méfaits de la sédentarité que les écrans entrainent et pensent que la jeunesse protège leurs enfants. Or, dans leur jeunesse, parents et grands parents étaient rarement sédentaires.

Pour les enfants, entre 4 et 17 ans il faut faire 1h d’activité physique par jour. C’est aux parents de montrer l’exemple. Si on apprend aux enfants à faire régulièrement de l’activité physique, cela deviendra un réflexe qu’ils conserveront à long terme.


Nos conseils pour la santé de vos enfants

Quel que soit l’âge et les capacités de l’enfant, il est important d’associer l’activité physique au plaisir et au bien-être plutôt qu’à la performance ou à la contrainte.


  • Accompagnez-les à l’école, à pied ou en vélo
  • Privilégiez les activités de plein air, le week-end et après les cours
  • Évitez ou limitez le temps passé devant les écrans, tablette ou mobile
  • Prenez les escaliers plutôt que l’ascenseur
  • Descendez une station de bus ou de métro avant, garez-vous une rue plus loin
  • Privilégiez la marche plutôt que la voiture

  Participez aux Parcours du Cœur

La capacité cardio-vasculaire
des enfants

Je télécharge

98% de nos actions sont
possibles grâce à vos dons

Je donne

* Sources : 2 études publiées en 2006 et 2013 par le Dr Grant Tomkinsom, chercheur à l’université d’Australie-Méridionale (UNISA) à Adélaïde.
**Source : Observatoire du coeur réalisé par la Fédération Française de Cardiologie en 2017 en partenariat avec IPSOS.