Semaine du Coeur

Conférence en ligne :
le coeur des femmes

LE COEUR DES FEMMES

Conférence en ligne 
le 29 septembre 2020

1ere cause de mortalité chez les femmes, recrudescence des hospitalisations pour infarctus chez les plus jeunes : les maladies cardio-vasculaires « au féminin » constituent un enjeu de santé publique.
Les spécificités des facteurs de risque et des signes d’infarctus, souvent méconnus ou sous-estimés, amènent les femmes à consulter plus tardivement, ce qui induit un diagnostic et une prise en charge retardés.

Webinaire : Coeur de femmes le 29 septembre 2020

Au programme : 

  • Cœur de Femmes, pourquoi ?
    - Dr Catherine Monpère - cardiologue
      et Administratrice et Co-Présidente de la commission Coeur de femmes de la Fédération Française de Cardiologie
    - Mme Loan Vo Duy - Déléguée régionale de l'Association de Cardiologie Picardie, Administratrice et Co-Présidente de la commission Coeur de femmes de la Fédération Française de Cardiologie
  • Stress : le briseur de cœur
    Dr Jean-Pierre Houppe - cardiologue
    et membre de la Fédération Française de Cardiologie
  • Etude E3N : premiers résultats
    Dr Marie-Christine Boutron-Ruault - médecin interniste
    directrice de recherches, co-responsable de l’équipe Exposome et Hérédité 

Cette conférence sera animée par le Pr Daniel Thomas (cardiologue et Président d'honneur de la Fédération Française de Cardiologie). 

 

Réponses aux questions posées par les participants à ce webinaire : 

Une question au Dr Monpère :

Comment expliquer le lien entre activité physique et protection du cœur ?

L'activité physique va avoir des effets de protection cardio-vasculaire :

  • Par l'amélioration des facteurs de risque cardiométabolique notamment cholestérolémie, régulation de la glycémie (prévention du diabète), du taux de fibrinogène (prévention du risque de thrombose).
  • L'amélioration de la vasodilatation ("souplesse") des artères, avec une prévention du risque d'hypertension artérielle
  • Lutte contre le "stress oxydatif" menant à la destruction cellulaire.
  • Prévention de la surcharge pondérale, effet relaxant.

Au niveau moléculaire, ces effets multiples s'expliquent par les réactions liées à l'augmentation du flux sanguin sur les parois vasculaires et à la contraction musculaire (libération de myokines).


Une question à Loan Vo Duy : 

De quoi vivent les Clubs Coeur et Santé ? 

Les Clubs Cœur et Santé vivent essentiellement du don que les bénévoles des Clubs font de leur temps. Ils peuvent être bénévoles d'un jour, bénévoles temporaires ou bénévoles permanents. Chacun, quel que soit son expérience peut apporter son temps et sa motivation aux Clubs Cœur et Santé. Cet engagement des bénévoles participe à maintenir des adhésions aux activités physiques adaptées très modérées permettant ainsi à tout un chacun de venir pratiquer au sein des Clubs Cœur et Santé.


Deux questions au Docteur Houppe : 

Sommes-nous égaux devant le stress ? 

Nous ne sommes bien entendu pas égaux face au stress c'est ce que l'on nomme la réactivité au stress. Cela s'explique par notre développement cérébral. Il y a des situations qui sont stressantes pour tout le monde par exemple une agression ou un tremblement de terre mais en ce qui concerne le stress quotidien notre degré de réactivité dépend beaucoup de notre histoire de vie et en particulier de notre développement cérébral dans l'enfance. Ainsi nous ne réagissons pas pour les mêmes choses et nous réagissons à des degrés divers. Par exemple certains seront ravis de se promener au bord d'une plage de cocotiers et d'autres seront stressés dans la même situation en raison d'un antécédent de noyade dans leur famille. Ceci explique aussi que le stress au travail est difficile à comparer : certains peuvent être stressés de parler en public et d'autres pas.

L’enfance joue-t-elle un rôle important dans notre sensibilité au stress ? 

Dans cette réactivité au stress, le parcours d'enfance joue un rôle primordial. Les enfants ayant vécu des situations difficiles durant leur enfance et même avant la naissance dans le développement intra utérin seront plus réactifs car leur cerveau limbique émotionnel aura été impacté. Il y a de plus en plus de publications qui montrent que la survenue de la maladie à l’âge adulte en particulier les maladies cardio-vasculaires, les maladies inflammatoires, l’obésité est corrélée à des antécédents de traumatismes ou de difficultés psychologique dans l'enfance et adolescence. Cela souligne l’intérêt d'une extrême bienveillance dans l’éducation des enfants en interdisant toute forme de violence physique et verbale.


Deux questions au Docteur Boutron-Ruault : 

Pourquoi est-il important de connaître les facteurs de risque d’hypertension artérielle chez la femme ?  

L'hypertension artérielle est un facteur majeur de risque cardio-vasculaire. C'est en particulier un facteur de risque fondamental d'accident vasculaire cérébral. C'est également pour le système social une source de dépenses très importante. Le système vasculaire de la femme est en partie différent de celui de l'homme (artères plus fines, spasmes plus fréquents etc.) et les expositions, en particulier hormonales mais aussi alimentaires, tabagiques etc. sont en partie différentes des expositions chez l'homme. Il semble donc très important d'identifier des facteurs modifiables permettant de prévenir le risque d'hypertension, et en amont prévenir les maladies cardio-vasculaires sévères comme l'insuffisance coronarienne et les AVC. 

Y a-t-il également des spécificités féminines en ce qui concerne les accidents vasculaires cérébraux ? 

Il y a des spécificités féminines sur les AVC (plus graves, plus fréquents) et comme expliqué plus haut pour l'hypertension, il est probable que les facteurs de risque soient en partie différents de ceux connus chez l'homme, notamment en ce qui concerne les expositions hormonales mais également l'importance relative des facteurs de risque communs aux deux sexes. L'objectif est double, prévention primaire mais aussi prévention dite primordiale (prévention des facteurs de risque d'AVC comme l'hypertension artérielle ou la dyslipidémie). L'objectif est également d'identifier les personnes à risque très élevé qui pourraient bénéficier de médicaments spécifiques à visée préventive. 

 

Restons en contact !

Pour recevoir les informations de notre Fédération, abonnez-vous à notre newsletter en bas de cette page.

 

 

Les autres conférences en ligne (webinaires)

En savoir plus

Pour nous soutenir, faites un don

Donner maintenant

La Fédération Française de Cardiologie est labellisée Don en Confiance.

En savoir plus
Mis à jour le 26/11/2020