Interview du…
Pr Alain Furber, Président de la FFC

1. Vous avez été élu Président de la Fédération Française de Cardiologie, il y a un peu plus d’un an. Quel premier bilan faites-vous de cette année écoulée ?

Je souhaiterais revenir sur l’obtention du Don en Confiance qui est une grande fierté pour la FFC. Ce label confirme le sérieux et la probité de nos engagements pris auprès de nos donateurs et testateurs depuis la création de l’association. Il atteste des valeurs de transparence et d’efficience quant à l’utilisation de chaque don et de respect de leur volonté que nous portons depuis toujours.

Le label qui honore et encourage nos bienfaiteurs, nos bénévoles, nos salariés et nos partenaires à porter toujours plus loin notre cause pour faire battre les cœurs.

Nous avons également mis en place un comité d’éthique, en charge de la gestion des conflits d’intérêts et de la bonne observance des procédures internes et entamé une modernisation des statuts de la Fédération.

Au niveau du siège, une nouvelle structuration s’est organisée, notamment avec la nomination d’Aline Carré en tant que Déléguée nationale dont je voulais souligner le travail remarquable.
Mais aussi grâce à un renforcement de notre équipe permanente, avec l’arrivée de nouveaux responsables de service et salariés très motivés par notre cause.

Par ailleurs, nous avons relancé les différentes commissions de la FFC avec la nomination de Président(e)s à la tête de chacune d’elle.

Tous ces projets ont pu être élaborés grâce au travail d’équipe avec les salariés, les membres du Bureau et le Conseil d’Administration.

2. Quelles seront vos principales priorités à venir ? Et selon vous, quelle(s) évolution(s) attendent notre réseau dans les prochaines années ?

Une des principales priorités à venir est la mise en place des coordonnateurs régionaux avec l’application du Pack RH. Nous avons écouté les besoins en région et allons progressivement mettre les moyens pour aider les Associations régionales de Cardiologie et les Clubs Cœur et Santé à gérer les parties administratives et financières mais aussi les accompagner dans le déploiement de partenariat locaux.

En fonction des moyens financiers de la FFC, nous commencerons par les régions les moins dotées en salariés pour petit à petit l’étendre à l’ensemble du territoire, sur la base du volontariat des Associations régionales de Cardiologie.

La seconde priorité est la rédaction du futur projet associatif de la Fédération qui s’étendra de 2021 à 2025 en accentuant sur le Coeur de femmes, les Gestes Qui Sauvent et le déploiement de nouveaux outils pour les Parcours du Cœur.

Enfin, nous allons prochainement entamer une refonte complète de notre site internet et mettre à disposition d’un nouvel outil plus complet pour évaluer le risque cardio-vasculaire.

3. Quel message souhaiteriez-vous partager à l’ensemble du réseau de notre Fédération ?

Malgré le contexte, il est primordial de poursuivre l’activité physique notamment pour une meilleure qualité de vie. Je tenais également à remercier, tout particulièrement l’ensemble des bénévoles des Clubs et AC pour leur engagement. Aussi nous restons mobilisés pour organiser les prochains Parcours du Cœur tous ensemble, en espérant que la situation sanitaire nous le permette.