Observatoire du coeur n°4 : Coeur et femmes

Les femmes et leur coeur

Résultats de l'observatoire du coeur des français
Fédération Française de Cardiologie (Enquête IFOP)

Après une première enquête d’opinion en 2016 intitulée « Les Français et leur coeur », l’Observatoire présente les résultats d’une nouvelle enquête dédiée à l’état des connaissances des femmes en matière de maladies cardio-vasculaires et de prévention primaire. Cette enquête a été conduite en janvier 2018 par l’IFOP, auprès d’un échantillon représentatif de 1 054 femmes âgées de 18 ans et plus.

De plus en plus sensibilisées aux maladies cardio-vasculaires,
les femmes sous-estiment néanmoins leur ampleur

Les femmes sont davantage conscientes qu’elles sont de moins en moins épargnées par les maladies cardio-vasculaires.

Elles sont en effet 78 % à penser qu’il est « faux » de croire que les maladies cardio-vasculaires touchent essentiellement les hommes. Elles sont également 79 % à savoir que de plus en plus de femmes de moins de 50 ans sont victimes d’infarctus.

Pour autant, elles n’ont pas encore suffisamment pris conscience de l’ampleur des méfaits des maladies cardio-vasculaires. Elles ne sont ainsi que 51 % à penser que les maladies cardiovasculaires tuent 8 fois plus que le cancer du sein. 1 femme sur 2 ne sait également pas que les maladies cardio-vasculaires sont la 1re cause de mortalité féminine, même si on note une progression de 6 points par rapport à l’enquête IFOP de 2016. Encore très loin de la réalité, les 18-34 ans ne sont que 37 % à connaître cet élément.

Les modes de prévention :
des connaissances fragiles conjuguées à de mauvaises habitudes d’hygiène de vie

1. Arrêter ou limiter le tabac
1 infarctus sur 2 chez la femme avant 50 ans est dû au tabacLe tabagisme constitue un des facteurs de risque majeur chez la femme : il est la cause de plus d’un infarctus sur deux avant 50 ans. Pourtant, bien trop peu de femmes ont pleinement conscience de ces risques. Même si on note une progression depuis 2016 [+5 %], seulement 28 % d’entre elles citent l’arrêt du tabac ou sa limitation comme un moyen de se protéger contre les maladies cardiovasculaires. Et ce pourcentage tombe à 20 % chez les 25 à 34 ans et 17 % chez les 18 à 24 ans.


2. Bouger et limiter la sédentarité
1 tiers des femmes exerce une activité physique au moins 3 fois par semaineLa majorité des femmes (75 %) ont réalisé l’importance de l’activité physique. On note d’ailleurs une progression de 16 points depuis 2016. Néanmoins, leur pratique est encore loin des recommandations officielles : moins d’un tiers d’entre elles exercent une activité physique au moins 3 fois par semaine. À cela s’ajoute une tendance à la sédentarité, autre facteur de risque. Elles déclarent rester assises 5h20 en moyenne par jour pendant leur semaine de travail, et tout autant le week-end. Or, au-delà de 4h passées en position assise par jour, chaque nouvelle heure augmente la mortalité de 2 %1. Et plus d’un quart des femmes (26 %) sont sédentaires, passant plus de 8h par jour assises, un chiffre qui monte à 33 % chez les 25-34 ans. Finalement, peu de femmes adoptent les bonnes pratiques : seulement 11 % sont assises moins de 2h par jour en semaine, et le week-end la proportion est encore plus faible descendant à seulement 3 %.

3. Manger sainement
5 fruits et légumesMalgré une évolution de 10 points par rapport à 2016, seulement 52 % des femmes citent spontanément une alimentation saine comme moyen de prévention. Leurs habitudes alimentaires ne sont également pas conformes aux recommandations officielles : elles ne sont que 20 % à manger au moins 5 fruits et légumes par jour.



4. D’autres modes de prévention, pourtant clés pour les femmes, demeurent encore beaucoup trop lointains dans leur esprit : ne pas consommer/limiter la consommation d’alcool (12 %), éviter le stress (5 %) ou encore surveiller son cholestérol (2 %).

Contraception, grossesse, ménopause :
une vulnérabilité cardiaque encore sous-estimée à ces trois périodes clés de la vie hormonale

contraception et maladies cardio-vasculairesLes femmes sont encore trop peu nombreuses à évaluer les risques de maladies cardio-vasculaires associés aux différentes périodes hormonales.

Particulièrement pour ce qui concerne la période de la grossesse : seuls 23 % d’entre elles sont conscientes d’un risque plus élevé durant ces mois-là. Tandis que 58 % considèrent cette période comme sans impact particulier sur les risques en matière de maladies cardio-vasculaires. Concernant la période de contraception, si pour un peu plus de la moitié des femmes (53 %) elle se révèle plus risquée, 37 % d’entre elles ignorent encore la réalité d’un risque plus important.

Enfin, autre période clé hormonale, la ménopause nourrit des perceptions contrastées, 46 % des femmes considèrent cette « étape de vie » féminine comme plus à risque tandis que 44 % la jugent sans impact particulier sur les maladies cardio-vasculaires.

Les symptômes atypiques féminins pas totalement assimilés

nausée signe d'infarctusSur 5 symptômes d’infarctus, 4 sont très clairement identifiés par les femmes. En premier lieu, la douleur dans le thorax (91 %). Très caractéristique chez les hommes, elle ne concerne pourtant qu’1 femme sur 2. Les symptômes plus spécifiques aux femmes, comme l’essoufflement à l’effort, les palpitations ou encore la grande fatigue persistante, commencent à être assimilés (respectivement 82 %, 71 % et 70 %). En revanche, les troubles digestifs et les nausées,symptômes spécifiquement féminins, sont les grands ignorés : seulement un peu plus d’1/3 des femmes les considèrent comme un symptôme possible d’infarctus.

 


 

LE DOSSIER COMPLET : 
Edito
1- Pourquoi un Cahier Coeur & Femmes ? Alerte rouge sur un enjeu de santé publique
2- Les femmes et leur coeur : résultats de l’Observatoire du coeur des Français Fédération Française de Cardiologie (enquête IFOP)
3- Des experts commentent l’étude
4- L’action de la FFC sur le sujet Coeur & Femmes

 

1. Professeur Michel Galinier, chef du service de cardiologie au CHU de Toulouse

Observatoire du coeur des Français : Coeur et femmes

Télécharger