De vous à nous #3

Point Commission :
Gestes qui sauvent

On recense entre 40 000 et 50 000 cas de mort subite en France chaque année, le plus souvent en rapport avec une maladie coronaire. Lorsqu’un arrêt cardiaque survient, le taux de survie sans séquelle en France se situe entre 5 % et 10 %. Dans certains pays nordiques, ce taux est de 25 - 30 %.

L’initiation aux Gestes Qui Sauvent (GQS) fait partie des missions statutaires et prioritaires de la FFC. Au vu des chiffres précités, ce sujet mérite tous nos efforts, le Conseil d’Administration a d’ailleurs exprimé sa volonté de renforcer le rôle de la Fédération sur cet enjeu majeur.

Le moment s’y prête pour plusieurs raisons :

  • Mise en place d’une législation nouvelle,
  • Développement d’une volonté politique appuyée par le Ministère des Solidarités et de la Santé avec notamment le rapport Pellous Faure qui a pour objectif de former 80 % de la population française aux Gestes Qui Sauvent,
  • Lancement par la Direction Générale de Santé (DGS) de la base de données de recensement des DAE en France. La FFC a été choisie pour être la cheffe de file de ce projet afin de coordonner les multiples acteurs qui pourraient être impliqués, donner de la visibilité à cette base de données et l’animer. Pour cela, une collaboration est mise en œuvre avec le Ministère des Solidarités et de la Santé qui va aboutir à un renforcement des moyens de la FFC sur cette mission des GQS.

Pour mener à bien ses différents projets, la FFC a relancé la Commission GQS désormais présidée par le Pr Gérard HELFT.

Au début de l’année 2020, la Commission a souhaité faire un état des lieux de nos régions pour mieux connaître la façon dont sont dispensées les formations aux Gestes Qui Sauvent au sein de nos structures.

Un questionnaire a été envoyé à 298 adresses mails dont 246 liées à des Responsables de Clubs Cœur et Santé et 52 relatives aux Associations régionales de Cardiologie.
Sur les 258 envois, nous avons reçu 174 réponses soit un taux de retour de 58 %.

Etudions de plus près les réponses des sondés. Tout d’abord, nous avons pu constater que la grande majorité (152 sur 174) avait déjà organisé une initiation aux Gestes Qui Sauvent dans leur région, ce qui prouve l’intérêt et la nécessité d’organiser ces initiations.

Par ailleurs, 80 % des répondants ont indiqué qu’ils organisaient au moins une fois par an une initiation aux GQS et, pour 20 % d’entre eux, jusqu’à trois fois par an.

Maintenant concernant les publics ciblés, 2 initiations sur 5 sont effectuées pour les scolaires, majoritairement à l’école élementaire. Nous constatons néanmoins que dans  l’enseignement supérieur seulement 2 régions ont réalisé une initiation pour les étudiants.Nous devrions sûrement davantage cibler et mobiliser ce public et considérer ces adultes de demain.

Toujours sur la question des différents publics, 73 % des initiations sont destinées au grand public notamment pendant les Parcours du Cœur (85 %). On peut noter aussi qu’un nombre non négligeable de ces actions sont destinées à nos publics internes et en particulier à nos adhérents, ce qui constitue également un axe important de notre politique.

Ce questionnaire a permis de mettre en avant les besoins des régions en matière de formation aux Gestes Qui Sauvent mais aussi de connaître les publics ciblés. Il a également mis en avant le fait que 83 % des répondants sont des bénévoles formés au PSC1, ce qui est une très bonne nouvelle. En effet, nous recommandons fortement aux bénévoles encadrant l’activité marche, d’être formés pour une meilleure sécurité de nos adhérents. De plus, 70 % des répondants ont un DAE au sein de leurs locaux, il nous faut là aussi continuer à progresser vers les 100 % d’autant plus que les dotations fédérales prennent en charge ces deux types de dépenses avec un budget dédié.

Comme le montre les résultats de cette consultation, la mobilisation de la FFC et de son réseau au sujet des GQS est importante, il demeure néanmoins nécessaire de continuer sur cette dynamique ! Une campagne de communication grand public va ainsi prochainement être lancée, nous vous tiendrons bien évidemment informés.

Terminons enfin avec un mot de conclusion du Président de la Commission GQS : « Chacun d’entre nous doit se mobiliser sur les Gestes Qui Sauvent. Les idées et projets de chacun d’entre vous sont attendus. Chaque région et club peut s’inspirer des actions d’autres régions et clubs sur ce sujet. Une commission dédiée à la réflexion et à l’action sur les GQS a été réinitiée en 2020. Vous êtes les bienvenus pour faire vivre notre Commission. », Pr Gérard Helft.