Je bouge

Zoom sur les bénéfices
des sports aquatiques

Nous sommes près de 13 millions à pratiquer un sport aquatique1 en France. Natation, aquagym, aquabike, yoga aquatique, apnée dynamique, aquacardio-sculpt…

L’offre en matière d’activités sportives est large et continue de séduire de plus en plus, en particulier chez les seniors qui souhaitent reprendre une activité physique. Il faut dire qu’on ne compte plus les bienfaits qu’il procure sur l’organisme : prévention des maladies cardio-vasculaires, bien-être, évacuation du stress, apaisement des douleurs…

Une tonification des muscles plus facile

Une fois immergé dans l’eau, le corps ne pèse plus que le tiers de son poids, ce qui facilite les mouvements. Les sports aquatiques sont donc particulièrement adaptés à ceux qui ne seraient pas forcément de grands sportifs et qui hésiteraient à reprendre une activité physique. On estime que la flottabilité du corps dans l’eau est de 80 % !

Malgré cela, l’eau crée davantage de résistance que l’air, ce qui oblige les muscles à travailler davantage. Il n’est donc pas nécessaire d’ajouter des charges supplémentaires pour prendre du volume musculaire : des hommes qui, pendant 8 semaines, se sont entraînés selon un programme de natation sont parvenus à augmenter de 24 % la masse musculaire de leur triceps2. Les sports aquatiques, pratiqués de manière régulière, permettent ainsi de tonifier l’ensemble des muscles du corps.

Bénéfice des sports aquatiques

Des capacités respiratoires et cardiaques augmentées

Les sports aquatiques, surtout la natation, ne se limitent pas à tonifier les muscles. Ils sollicitent aussi l’appareil respiratoire et les capacités cardio-vasculaires. La contraction et la décontraction des muscles, ainsi que les différents mouvements opérés lors de l’aquagym par exemple, favorisent la circulation sanguine, améliorent le retour veineux et limitent la rétention d’eau.

Surtout, ils permettent d’améliorer la capacité cardio-vasculaire sans impact sur les articulations. Ainsi, des études ont montré que la pratique d’une activité aquatique calmait les douleurs liées à l’arthrose tout en renforçant les articulations3-4. Elle préserverait également la densité osseuse chez les femmes en situation de ménopause.

Un bien-être certain

Selon de nombreux thérapeutes, les sports aquatiques généreraient un état de bien-être lié au relâchement des muscles. L’état d’apesanteur engendré par la densité de l’eau rappellerait même la position du fœtus dans le ventre de sa mère. 

La Fédération Française de Cardiologie et la Fédération Française de Natation signe un partenariat

En 2016, les deux fédération deviennent partenaire. Des liens se créent entre les Clubs Coeur et Santé et le programme Nager Forme Santé de la FFNatation. En savoir plus... 

Découvrez notre brochure "Activité physique"

Télécharger

Sources

  1. 1Enquête «Pratiques physiques et sportives en France 2010», CNDS/Direction des Sports, INSEP, MEOS

  2. Lavoie, J.M., et al. Skeletal muscle fibre size adaptation to an eight-week swimming programme. Eur J Appl Physiol Occup Physiol. 1980;44(2):161-5.

  3. Westby MD. 2001. A health professional’s guide to exercise prescription for people with arthritis: a review of aerobic fitness activities. Arthritis Care and Res. 45(6):501-11.

  4. Bartels EM, Lund H, Hagen KB, Dagfinrud H, Christensen R, Danneskiold-Samsøe B. 2007. Aquatic exercise for the treatment of knee and hip osteoarthritis. Cochrane Database of Systematic Reviews. 4:1-9.