Presse

Journée mondiale du cœur

la Fédération Française de Cardiologie et le groupe AESIO mettent le cœur des femmes à l’honneur

Communiqué de presse - le 25 septembre 2020

A l’occasion de la Journée mondiale du cœur du 29 septembre, le Groupe AESIO et la Fédération Française de Cardiologie (FFC) prennent conjointement la parole pour sensibiliser sur les risques cardio-vasculaires accrus chez les femmes, les spécificités des symptômes et les conséquences à moyen et long termes sur leur santé.

LA SANTE CARDIO-VASCULAIRE DES FEMMES, UNE PRIORITE DE SANTE PUBLIQUE 

En France, les maladies cardio-vasculaires sont à l’origine d’environ 140 000 décès/an1. Elles représentent la première cause de mortalité chez les femmes en France2, avec notamment une nette progression du nombre d’infarctus chez les femmes jeunes, liée à un mode de vie plus défavorable, mais également à des risques spécifiques pouvant survenir notamment lors de grossesses. C’est ainsi qu’entre 2008 et 2013, le taux d’hospitalisation pour un infarctus du myocarde chez les femmes les plus jeunes a progressé de plus 19 % contre 9,9 % chez les hommes de même âge3.

C’est pourquoi la Fédération Française de Cardiologie a créé une commission pluridisciplinaire dédiée « Cœur de femmes », qui réunit des experts en cardiologie, gynécologie-obstétrique, tabacologie, réadaptation cardiaque et épidémiologie pour améliorer la prise en charge en prévention primaire et secondaire tout en prenant en compte les spécificités chez les femmes à toutes les étapes de leur vie (puberté, contraception hormonale, grossesse, ménopause…).

De son côté le groupe Aésio, deuxième groupe mutualiste en assurance de personnes en France avec 2,7 millions d’adhérents, place la santé des femmes au cœur de ses préoccupations afin d’agir pour développer la prévention en santé et encourager un accès aux soins de qualité pour toutes.

Le groupe AESIO et la Fédération Française de Cardiologie, deux acteurs majeurs engagés pour le cœur des femmes

A l’occasion de la Journée mondiale du cœur du 29 septembre, c’est donc conjointement que le groupe Aésio et la Fédération Française de Cardiologie prennent la parole pour sensibiliser et informer le grand public sur l’importance de la prévention des risques cardio-vasculaires chez les femmes.

Le Groupe AÉSIO, engagé pour une meilleure prise en compte des enjeux de santé des femmes, a décidé d’apporter son soutien à « Cœur de Femmes » de la Fédération Française de Cardiologie au travers de son projet #SantéAuFéminin. Initié par le Groupe AÉSIO en février 2020, ce programme a pour ambition de sensibiliser et d’informer le grand public comme les professionnels de santé sur les problématiques de santé au féminin.

Dans le cadre de ce projet, les Docteur Catherine Monpère, cardiologue et Loan Vo Duy, membres du conseil d’administration de la FFC et co-présidentes de la commission « Cœur de femmes », apporteront leur témoignage sur les facteurs de risques cardio-vasculaires spécifiques aux femmes, sur l’enjeu du retard d’alerte et de diagnostic si fréquent, le peu de prescription de réadaptation cardiaque, ainsi que sur les conséquences graves qui peuvent en découler. Cette prise de parole sera aussi l’occasion de revenir sur les nombreuses idées reçues concernant l’infarctus chez la femme, de rappeler les règles d’or en matière de prévention et de présenter les actions des Clubs Cœur et Santé de la Fédération Française de Cardiologie. Ces témoignages, sous forme de capsules vidéo et d’infographies, seront diffusés sur les sites internet et réseaux sociaux des mutuelles du Groupe AÉSIO et de la Fédération Française de Cardiologie.

Retrouvez ci-dessous la playlist youtube des capsules vidéo. 

Lire la playlist sur Youtube

Voir les vidéos

« Déconstruire les idées reçues autour des maladies cardio-vasculaires qui constituent la première cause de mortalité chez les femmes y compris les femmes jeunes en France est primordial pour accroître la prise de conscience, améliorer la qualité des soins et ainsi agir pour un système de santé plus équitable. Le Groupe AÉSIO est engagé depuis plusieurs années dans le cadre d’actions de sensibilisation à destination des femmes comme par exemple la campagne de dépistage du cancer du sein Octobre Rose. Ce partenariat avec la Fédération Française de Cardiologie est essentiel pour tenir notre rôle sur les enjeux de santé au féminin en alertant sur cette situation d’urgence que sont les maladies cardio-vasculaires chez les femmes. » déclare Elodie Lévy, Responsable Prévention Promotion de la Santé du Groupe AÉSIO

 « Les maladies cardio-vasculaires n’arrivent pas qu’aux hommes. La commission ‘Cœur de femmes’ met tout en œuvre pour d’une part sensibiliser le public aux facteurs de risque et aux signes d’alerte spécifiques, et d’autre part pour améliorer la prise en charge en prévention primaire et secondaire. Elle œuvre pour inclure les femmes dans les études cliniques qui sont menées et pour définir un score de risque féminin à disposition des professionnels de santé. Développer la réadaptation cardiaque est également un enjeu crucial pour diminuer le risque de récidive et de mortalité. » ajoutent le Docteur Catherine Monpère et Loan Vo Duy.

En complément de ces témoignages forts et de cette prise de parole partenariale avec le Groupe Aésio, la Fédération Française de Cardiologie organise dans le cadre de la Semaine du Cœur quatre webinaires, accessibles au grand public, dont un, en présence de plusieurs experts, est dédié au cœur des femmes. Celui-ci aura lieu le 29 septembre 2020 à l’occasion de la Journée mondiale du cœur de 18h00 à 19h15.

WEBINAIRE LE CŒUR DES FEMMES – 29 septembre 2020

18h00 - 18h05 
Introduction, présentation du thème de la conférence et des participants
Pr Daniel THOMAS

18h05 - 18h20
Cœur de Femmes, pourquoi ? 
Dr Catherine MONPERE
Le Rôle des Clubs Cœur et Santé 
Mme Loan VO DUY

18h20 - 18h30
Questions/Réponses 
Pr Daniel THOMAS

18h30 - 18h40
Stress, le briseur de cœur
Dr Jean-Pierre HOUPPE

18h40 - 18h50
Questions/Réponses 
Pr Daniel THOMAS

18h50 - 19h00
Cœur de Femmes : Etude E3N - premiers résultats
Dr Marie-Christine BOUTRON-RUAULT

19h00 - 19h10
Questions/Réponses 
Pr Daniel THOMAS

19h10 -19h15
Conclusion
Pr Daniel THOMAS


Accessible à tous gratuitement sur Zoom :
Webinaire le Coeur des Femmes

ou sur la page Facebook de la Fédération Française de Cardiologie 

E3N, une étude menée par une femme pour les femmes

L’étude E3N (Etude Epidémiologique auprès de femmes de l’Education Nationale MGEN) a pour objectif de mieux comprendre les facteurs de risque d’évènements coronariens sévères de la femme à travers leur mode de vie, leur alimentation, la prise de traitements hormonaux…. Dirigée par le Dr Marie-Christine Boutron-Ruault, directrice de recherche à l’INSERM, docteur en nutrition et HDR (Habilitation à Diriger les Recherches) en épidémiologie, cette étude de grande ampleur lancée en 1990 est dédiée à la santé de la femme et s’appuie sur une cohorte de près de 100 000 femmes volontaires françaises nées entre 1925 et 1950. L’objectif est de créer des scores de risque qui permettent d’évaluer les risques et d’anticiper l’accident cardiaque chez la femme. Programmé sur 4 ans et financé à hauteur de 632 000 € par la Fédération Française de Cardiologie. Ce projet de recherche est le seul au monde mené à 100 % sur des femmes.

Les premiers résultats de l’étude E3N révèlent plusieurs facteurs de risque, autant d’indicateurs à prendre en compte pour les médecins traitants et les gynécologues. Par exemple, la ménopause précoce, avant 45 ans, est associée à une augmentation de 66% du risque d’évènements coronariens sévères. L’hypertension artérielle est un facteur de risque d’accidents vasculaires cérébraux et d’événements coronariens. Le risque d’hypertension est lui-même influencé par des facteurs nutritionnels et hormonaux : par exemple l’hystérectomie augmente de 13% le risque d’hypertension, l’endométriose de 17% et les fibromes utérins de 15 %, tandis que les femmes sujettes aux migraines ont 55% de  plus de risque que les non-migraineuses. Enfin, l’alimentation joue un rôle capital puisque le risque d’hypertension artérielle augmente avec une grande consommation d’œufs ou de fromages industriels mais aussi avec les aliments pro-inflammatoires : glucides raffinés (pain blanc, pâtisseries), aliments frits, boissons gazeuses ou sucrées, viande rouge ou transformée (hot-dogs, saucisses), margarine et saindoux.

L’étude E3N-cardiovasculaire est donc très importante puisqu’elle identifie des facteurs de risque ou protecteurs des maladies cardio-vasculaires chez les femmes françaises, permettant aux  professionnels de santé d’anticiper ainsi certains facteurs de risques et de proposer un suivi voire un traitement préventif ou thérapeutique adapté.

La réadaptation cardiaque, une étape insuffisamment observée chez les femmes

L’accès à la réadaptation cardiaque est encore trop inégal pour les femmes. La prise en charge peut être améliorée après l’accident cardiaque pour diminuer le risque de récidive et de décès. En effet 25 % des décès cardio-vasculaires et 20 % des ré-hospitalisations peuvent être évités avec une bonne réadaptation. Aujourd’hui, seule une femme sur cinq suit cette étape pourtant fondamentale de prévention secondaire alors qu’un homme sur trois y a recours.

La FFC se fixe également comme missions :

  • D’améliorer l’accès des femmes en réadaptation cardiaque et promouvoir d’autres types de réadaptation tels que la télé-réadaptation à domicile ;
  • De favoriser à long terme un mode de vie agréable et adapté grâce aux Clubs Cœur et Santé présents partout en France au service de la prévention secondaire.

Les 263 Clubs Cœur et Santé fédérés par la Fédération Française de Cardiologie répondent à trois missions à destination du grand public :

  • Accompagner les patients en phase de réadaptation cardiaque pour permettre le retour à la vie normale ;
  • Délivrer des messages de prévention sur les maladies cardio-vasculaires ;
  • Initier aux gestes qui sauvent.

Leurs activités sont encadrées par des professionnels du sport, de la santé ou du bien-être, salariés et bénévoles qualifiés : cardio-training, gymnastique douce, aquagym, randonnée, marche nordique ou encore sophrologie, méditation… ainsi que des ateliers sur la diététique pour aider les personnes cardiaques à adopter les mesures adaptées favorisant un retour à la vie normale dans les meilleures conditions.

 

 

-----

Sources

  1. https://solidarites-sante.gouv.fr/soins-et-maladies/maladies/maladies-cardiovasculaires/article/maladies-cardiovasculaires

  2. European cardiovascular disease statistics. Eur Heart journal 2013; 34:3028-34. InVS. BEH 2008, 2012, 2014, 2016

  3. https://www.santepubliquefrance.fr/docs/bulletin-epidemiologique-hebdomadaire-8-mars-2016-n-7-8-les-femmes-au-coeur-du-risque-vasculaire

Communiqué de presse : Journée mondiale du cœur 2020

Télécharger ce communiqué

Retrouvez toute l’actualité de la Fédération Française de Cardiologie sur
 Facebook / Twitter / LinkedIn

 

A propos de la Fédération Française de Cardiologie

La Fédération Française de Cardiologie lutte contre les maladies cardio-vasculaires depuis plus de 55 ans. Association reconnue d’utilité publique depuis 1977, elle est quasi exclusivement financée grâce à la générosité du public et ne reçoit aucune subvention de l’Etat. Présente partout en France, ses quatre missions visent à informer et éduquer le public à la prévention des maladies cardiovasculaires, à promouvoir et favoriser la recherche en cardiologie, sensibiliser et initier aux gestes qui sauvent, à apporter une aide à la réadaptation et à la réinsertion des personnes atteintes de pathologie(s) cardiovasculaire(s).

Plus d’information sur www.fedecardio.org

A propos du Groupe AÉSIO

Le Groupe AÉSIO est une union mutualiste dont la vocation est de mobiliser les solidarités nécessaires pour apporter les réponses économiques et sociales aux priorités du « vivre mieux » des personnes et des collectivités : prévention, couverture santé, accès aux soins, longévité, prévoyance, etc. Il unit, depuis le 5 juillet 2016, les forces d’Adréa mutuelle, Apréva mutuelle et Eovi Mcd mutuelle pour agir au plus près des besoins des territoires et de ses 2,7 millions d’adhérents, dans un esprit de solidarité mutualiste qu’affirme sa signature de marque « Décidons ensemble de vivre mieux ».

Plus d’informations sur ensemble.aesio.fr

 

CONTACTS PRESSE

AGENCE BCW POUR LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE CARDIOLOGIE

Véronique Machuette
01 56 03 12 38  //  06 15 39 90 23 
veronique.machuette@bcw-global.com

Pauline Coudert 
06 88 38 46 58 
pauline.coudert@bcw-global.com

Juliette Billaroch
01 56 03 12 52  //   06 26 28 40 11 
juliette.billaroch@bcw-global.com

Mis à jour le 29/09/2020