Presse

Donocoeur :
6eme édition

Le 9 octobre 2014

« Avec en France 400 morts par jour, 2,2 millions de patients en affection longue durée, 20 millions de personnes à risque cardiovasculaire, les maladies cardiovasculaires, qualifiées par l’OMS de prochaine épidémie mondiale, n’ont pas la pri se en charge qu’elles méritent ! Le Donocœur n’est–il pas actuellement, faute d’une prise en charge nationale concertée, le meilleur moyen de lutte ! » alerte le Professeur Claude LeFeuvre, Président de la Fédération Française de Cardiologie .

Les maladies cardiovasculaires tuent chaque année 147 000 Français. Première cause de mortalité chez la femme dans l’hexagone, elles sont responsables de situations d’invalidité et de diminution de la qualité de vie. Leur poids économique est considérable : les maladies cardiovasculaires sont à l’origine de 10 % des séjours hospitaliers et constituent environ 30 % des affections de longue durée. La lutte contre ces maladies se heurte à des difficultés majeures. En effet, la prévention, le dépistage, la réponse à l’urgence, le suivi , la prise en charge, la réinsertion sociale, la recherche, manquent cruellement de moyens.

Le Donocœur, grande campagne de collecte de la Fédération Française de Cardiologie (FFC) qui se déroule du samedi 25 octobre au dimanche 2 novembre 2014 est aujourd’hui la méthode la plus efficace pour aider la FFC dans sa lutte assidue depuis 50 ans contre les maladies cardiovasculaires. Le Donocoeur permet de soutenir la FFC dans ses 4 missions prioritaires :

  •  informer pour prévenir,
  •  aider les cardiaques à se réadapter,
  •  apprendre les gestes qui sauvent,
  •  financer la recherche.

 

Informer pour prévenir

 

Grâce à des événements d'envergure comme les « Parcours du Cœur » et le premier « Festival du bien Vivre » prônant la prévention positive, la Fédération Française de Cardiologie sensibilise les Français aux dangers des maladies cardiovasculaires et aux moyens de s'en prémunir. Pl us de quatre millions de documents sont diffusés chaque année gratuitement.
La Fédération Française de Cardiologie délivre des messages de prévention, via plusieurs relais d’information : brochures à télécharger sur le site www.fedecardio.org, Facebook, application smartphone Cardio Info, et aujourd’hui la nouvelle plateforme d’accompagnement santé : ʺ Ma Fédécardioʺ. Cette plateforme en accès gratuit est unvéritable programme de conseil et de coaching cardio personnalisé.

Aider les cardiaques à se réadapter

Grâce aux dons, la Fédération Française de Cardiologie a créé les « Clubs Cœur et Santé ». Ces derniers sont parrainés par des cardiologues et animés par des bénévoles. On compte aujourd'hui plus de 200 Clubs sur l'ensemble du territoire. Ils relaient les messages de prévention, accompagnent les personnes cardiaques dans la durée, proposent des activités physiques encadrées et personnalisées. Ce travail est d'autant plus nécessaire que sur l’ensemble du territoire, seulement 25% des patients bénéficient d’une réadaptation, notamment dans le post -infarctus !

Les « Clubs Cœur et Santé », étape complémentaire à la réadaptation contribuent largement à améliorer le pronostic des maladies cardiovasculaires. Les activités physiques mais aussi éducatives et diététiques qui y sont menées en groupes, permettent aux patients de continuer à modifier dans le bon sens leur hygiène de vie, leurs comportements alimentaires et psychologiques.

Apprendre les gestes qui sauvent

50 000 personnes décèdent chaque année de mort subite à cause d’une prise en charge trop tardive. La toute première chose à faire est de prévenir les secours ; or moins de 50 % des Français ont le réflexe d’appeler le 15 en cas d’infarctus du myocarde ! Chaque minute qui passe avant l’arrivée des secours, c'est 10 % de chances de survie en moins, sauf si un témoin sait pratiquer « les gestes qui sauvent». Ces gestes simples qui ne nécessitent que trois heures de formation.

Pour optimiser les premiers secours, la FFC recommande trois actions essentielles :

  • Apprendre à reconnaître les signes avant-coureurs de l’accidentcardiaque
  • Avoir le réflexe d’appeler le numéro d’urgence
  • Apprendre les gestes qui sauvent

Une brochure et un dépliant de poche ʺLes gestes qui sauventʺ sont dès à présent téléchargeables gratuitement sur le site www.fedecardio.org

Financer la recherche

La recherche a permis des progrès technologiques spectaculaires ces vingt dernières années mais les maladies cardio-vasculaires ne sont pas encore vaincues. Le Donocoeur permet de financer la recherche et des projets novateurs dans la prévention, l’amélioration de la qualité de vie et le suivi des patients. La recherche épidémiologique est également soutenue notamment pour recenser les maladies et analyser les pratiques à grande échelle afin de les améliorer.

> 3 Modalités de la campagne média :

L’objectif est de rappeler les missions de la Fédération Française de Cardiologie et la nécessité de la soutenir en faisant un don sur www.fedecardio.org ou en appelant le numéro vert 3220

  • Un spot TV « Explosions » diffusé entre le samedi 18 octobre et le dimanche 2 novembre sur France Télévisions
  • Un message radio diffusé entre le 18 octobre et le 2 novembre.
  • Une Websérie humoristique dans laquelle un cœur parle à son propriétaire en lui demandant ce qu’il fait pour lui. Celle-ci sera diffusée sur les réseaux sociaux durant toute la campagne du Donocoeur

Jeudi 9 octobre 2014

Donocoeur : 6eme édition

CONTACTS

Fédération Française de Cardiologie
Isabelle Hoareau
Isabelle.hoareau@fedecardio.com
Tél : 01 44 90 70 21

Agence PrPa
Isabelle Closet
isabelle.closet@prpa.fr
Tél : 01 46 99 69 69
Port : 06 28 01 19 76