Les observatoires du cœur

Coeur de seniors
> Observatoire du coeur

 

A partir de 50 ans, la prévention devient une urgence pour vieillir en bonne santé

La prévention est importante à tout âge, mais elle l’est tout particulièrement lorsqu’on vieillit, car nous devenons plus fragiles et donc plus à risque de dépendance. L’objectif du senior est de rester « vigoureux » et indépendant le plus longtemps possible !
L’âge modifie progressivement le fonctionnement du coeur et des artères, ce d’autant que nous ne prendrons pas garde à notre hygiène de vie. Des symptômes cardio-vasculaires peuvent apparaître avec l’âge, comme l’essoufflement ou les palpitations à l’effort, l’hypotension avec des sensations de vertige aux changements de position, la fatigue pour de simples petits gestes de la vie quotidienne.
Les facteurs de risque traditionnels ont également un impact très négatif sur la santé des seniors et sont de véritables boosters du vieillissement cardio-vasculaire. Retenons l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, le tabagisme, le diabète, l’obésité abdominale, association de malfaiteurs liée à la sédentarité, au stress chronique, à l’isolement social avec l’arrivée de la retraite…
Ces facteurs de risque vont ainsi accélérer le développement de la maladie athéromateuse avec des artères devenues aussi plus rigides et plus épaisses avec le temps. Des complications peuvent alors très vite survenir chez le sujet âgé : infarctus du myocarde, troubles du rythme, usure du tissu électrique du coeur, rétrécissements des valves cardiaques, insuffisance cardiaque, accidents vasculaires cérébraux, démence vasculaire… Après la ménopause, les femmes ont spécifiquement un risque cardio-vasculaire qui va rapidement dépasser celui des hommes, en raison de la disparition progressive de leurs oestrogènes naturels ayant un rôle protecteur cardiovasculaire et métabolique. Je les invite tout particulièrement à consulter un cardiologue pour un bilan cardio-vasculaire au moment de la ménopause et à être à l’écoute de leurs symptômes souvent très spécifiques, atypiques et encore méconnus chez elles.
Autant de raisons qui font que les seniors doivent être particulièrement attentifs à leur hygiène de vie. La maladie cardio-vasculaire est une vraie maladie de l’environnement, ne l’oublions pas. Pratiquer 30 minutes par jour toute sorte d’activité physique, sans oublier de promener son chien maintient en autonomie, limite le risque d’ostéoporose, sauvegarde la mémoire. Soigner son alimentation en limitant le sel et l’alcool parfois trop festif à la retraite, restreindre les sucres et graisses saturées sont autant de sauvegardes pour bien vieillir tout en profitant de la vie et en continuant à se faire plaisir. Toutes ces clés de prévention positive très simples doivent devenir des automatismes pour garder le plus longtemps un vrai capital santé.
À nous d’être les anges gardiens de notre santé, nous en avons tous les capacités. À nous de nous stimuler tous ensemble, en s’appuyant sur les associations régionales de cardiologie et leurs Clubs Coeur et Santé, acteurs efficaces de la Fédération Française de Cardiologie.

Observatoire du cœur des Français : Cœur des seniors

Télécharger

AU SOMMAIRE DE CE DOSSIER : 
1- Protéger le coeur des seniors, une priorité pour tous
2- Que savent les seniors de leur coeur et comment le protègent-ils ?
3- Avis d’experts
4- Les conseils pratiques de la Fédération Française de Cardiologie