J'apprends à gérer mon stress

Les nouvelles approches
de gestion du stress

La gestion du stress est loin d’être évidente. La plupart des personnes qui en souffrent de manière chronique ne parviennent pas à le combattre et finissent par adopter des comportements compensatoires nocifs tels que les consommations de tabac, d’alcool ou d’anxiolytiques (tranquillisants).

Pourtant, outre le changement des habitudes de vie à l’origine du stress, il existe de nouvelles approches alternatives permettant d’en soulager les symptômes. Tour d’horizon.

La naturopathie et l’aromathérapie en pôle

Plusieurs plantes médicinales possèdent des vertus apaisantes reconnues. La passiflore, souvent associée à la valériane, a été jugée aussi efficace que l’oxazépam, un anxiolytique de la famille des benzodiazépines, pour soulager des personnes souffrant de troubles anxieux1.

L’aromathérapie fait l’objet d’un nombre croissant d’études à ce sujet. C’est ainsi qu’on a découvert par exemple, que l’huile essentielle de lavande, diffusée dans l’air ou appliquée sur la peau par massage, permettait de diminuer l’anxiété des personnes exposées à un stress intense. D’autres plantes comme le ginseng, le romarin ou encore le kava auraient également un effet sur le stress.

L’acupuncture et la réflexologie

La réflexologie est une pratique qui vise à mobiliser les processus d’autoguérison du corps. On exerce une pression soutenue, avec le bout des doigts, sur des zones ou des points réflexes situés au niveau des pieds, des mains et des oreilles. Ce n’est pas une technique de massage : elle s’apparente plutôt à l’acupuncture. Il se trouve que ces deux pratiques sont efficaces pour le soulagement de l’anxiété.

La première contribuerait à relaxer les personnes souffrant de troubles mentaux6, tandis que la seconde a récemment été testée dans une étude, avec succès, en tant que thérapie contre le stress7.

L’homéopathie

L’homéopathie est connue pour soulager certaines formes d’anxiété. Les deux principaux médicaments homéopathiques conseillés en cas de stress sont Gelsemium Sepervirens 15 CH et Ignatia Amara 30 CH.

Le premier est indiqué en cas de trac par anticipation, le second en cas de stress qui s’accompagne de palpitations ou de spasmes.

Les approches de relaxation et de création

Plusieurs techniques mentales de relaxation, récemment mises au point, interviendraient dans le processus biologique de la détente. On peut citer la relaxation musculaire progressive, la méthode Jacobson, la méthode Vittoz, la biosynergie, la sophrologie ou encore le training autogène. 

Il semblerait également que les approches créatrices, qui nous plaisent et qui sont capables de susciter notre concentration (sans stress), puissent avoir un effet favorable sur le stress (danse, jardinage, peinture..).

Gestion du stress

La méditation pour apprendre à maîtriser ses pensées

Les formes de méditation sont variées mais toutes s’accordent sur cette notion d’ « entraînement de l’esprit » qui viserait à le libérer des pensées nuisibles et génératrices de stress.

Ces pensées, qui empêchent la détente, sont un facteur d’anxiété important : de vieux souvenirs ressassés inlassablement, des scénarios catastrophes qui reviennent en boucle, des craintes qui virent à l’obsession… Elles génèrent du stress chronique, ce qui provoque des réactions physiologiques et psychologiques ayant un impact certain sur la santé.

Or, la méditation permettrait à l’esprit de s’offrir un véritable temps de pause, affranchi de toute pensée superflue. Pour y parvenir, une pratique assidue est indispensable : il s’agit d’empêcher l’esprit de se laisser emporter par des pensées nuisibles. Généralement, la plupart des approches méditatives se basent sur des techniques de concentration et de relaxation où le son et la respiration jouent un rôle-clé.

Réduire le stress et l’anxiété ?

De nombreuses études se sont consacrées aux bienfaits psychologiques de la méditation.

L’une d’entre elles a montré que de brèves séances quotidiennes (15 à 20 minutes) suffisaient à réduire les sensations de stress et d’émotions négatives1.

D’après l’expérience à l’origine de cette conclusion, plus les participants pratiquaient la méditation de manière régulière, plus leur état psychologique s’améliorait. De plus, les personnes sujettes au stress chronique et aux troubles anxieux, en bénéficieraient davantage.

 

 

Découvrez notre brochure "Coeur et stress"

Télécharger

Sources

  1. A randomized controlled trial of aromatherapy massage in a hospice setting.Soden K, Vincent K,et al. Palliat Med. 2004 Mar;18(2):87-92

  2. Itai T, Amayasu H, et alPsychological effects of aromatherapy on chronic hemodialysis patients.Psychiatry Clin Neurosci2000 Aug;54(4):393-7.

  3. Effects of orally administered lavender essential oil on responses to anxiety-provoking film clips. Bradley BF, Brown SL, et alHum Psychopharmacol. 2009 Jun;24(4):319-30.

  4. Motomura N, Sakurai A, Yotsuya Y. Reduction of mental stress with lavender odorant.Percept Mot Skills2001 Dec;93(3):713-8

  5. Effect of lavender aroma on salivary endocrinological stress markers. Toda M, Morimoto K. Arch Oral Biol. 2008 Oct;53(10):964-8.

  6. Kunz Barbara et Kunz Kevin. Reflexology : Health at your fingertips. DK Publishing, États-Unis, 2003.

  7. Acupuncture at ST36prevents chronic stress-induced increases in neuropeptide Y in rat

  8. Acupuncture blocks coldstress-induced increases in the hypothalamus–pituitary–adrenal axis in the rat Ladan Eshkevari, Eva Permaul and Susan E Mulroney School of Nursing and Health Studies, Georgetown University Medical Center, 421 St Mary’s Hall, 3700 Reservoir

Sources  Méditation

  1. Lane JD, Seskevich JE, Pieper CF, Brief meditation training can improve perceived stress and negative mood, Altern Ther Health Med, 2007, Jan/Feb;13 (1):38-44.

  2. Praissman S. Mindfulness-based stress reduction: a literature review and clinician's guide. J Am Acad Nurse Pract. 2008 Apr;20(4):212-6

  3. Krisanaprakornkit T, Krisanaprakornkit W, et al. Meditation therapy for anxiety disorders.Cochrane Database Syst Rev. 2006(1):CD004998.

  4. Toneatto T, Nguyen L. Does mindfulness meditation improve anxiety and mood symptoms? A review of the controlled research. Can J Psychiatry. 2007;52(4):260-6.

  5. Ellen Daryn, Everything You Think You Know About Beating Stress Is Wrong, Prevention, décembre 2010, pp. 35-40.

  6. PasseportSanté, Méditation et Applications globales.