Réduire le risque cardio-vasculaire

Les facteurs
de risque cardio-vasculaires

Hormis l'hérédité, le sexe et l'âge, il est possible d’agir sur de nombreux facteurs de risque cardio-vasculaire :

  • Le tabac : entre 30 et 70 ans, 4 décès cardio-vasculaires sur 10 sont dus au tabagisme.

  • L’hypertension artérielle, une pression artérielle trop élevée.

  • Le diabète, un excès de sucre dans le sang,

  • L'excès de cholestérol (ou hypercholestérolémie), un taux trop élevé de LDL-cholestérol dans le sang. Un taux trop bas de HDL-cholestérol est également un facteur de risque.

  • L’obésité et le surpoids. Il faut être vigilant si le tour de taille est ≥ 88 cm chez la femme et ≥ 102 cm chez l'homme.

  • La sédentarité. Elle contribue à la survenue ou à l'aggravation de plusieurs facteurs de risque (hypertension artérielle, diabète, surpoids, hypercholestérolémie...)

  • L'alcool. Plus de trois verres par jour chez l'homme et deux chez la femme, augmentent le risque cardio-vasculaire.

Les facteurs de risque ne s'additionnent pas, ils se potentialisent, c'est-à-dire qu'ils s'aggravent l'un l'autre.

Ainsi, l'association de plusieurs facteurs de risque, même de faible intensité, peut entraîner un risque très élevé de maladie cardio-vasculaire.

Par exemple, si vous avez une tension artérielle modérée, une petite intolérance au sucre, un cholestérol moyennement élevé et que vous êtes un petit fumeur, vous êtes beaucoup plus « à risque » que celui qui aura un cholestérol très élevé isolément. 

Prévention et patient cardiaque, interview du PR. Beaune

Voir la vidéo

Découvrez notre brochure "La santé du coeur"

Télécharger

Nos actions ne sont possibles que grâce à votre générosité.soutenez-nous !

Donnez-nous le pouvoir d'agir !

Après défiscalisation, votre don ne vous coûtera que :

Donnez-nous le pouvoir d'agir !

Après défiscalisation, votre don ne vous coûtera que :

Mis à jour le 14/02/2020